Téléchargement Le cercle de l'art moderne, 1906-1910 : L'album de l'exposition pdf

Téléchargement Le cercle de l'art moderne, 1906-1910 : L'album de l'exposition pdf

Le cercle de l'art moderne, 1906-1910 : L'album de l'exposition

  • ISBN: 2711860868
  • Author:
  • Langues: Français
  • Évaluation: 3.9/5 (Votes: 4822)
  • Broché: 46 des pages
  • Disponibilité: En stock
  • Télécharger les formats: PDF, EPUB, KINDLE, FB2, AUDIBLE, MOBI et d'autres

Description du produit

Fin janvier 1906, quelques mois après le scandale du Salon d'automne de 1905, qui a révélé à Paris le talent des jeunes "fauves", avec Henri Matisse pour chef de file, un groupe d'artistes et d'intellectuels se regroupe au Havre pour créer une association artistique d'un genre nouveau. Ce sera le Cercle de l'art moderne, qui a pour objectif d'assurer la promotion des avant-gardes en matière artistique et de sensibiliser des mécènes éventuels. Le récit de cette aventure donne une image unique en son genre de ce qu'était au tout début du XXe siècle ce port d'une envergure mondiale, celle d'un foyer culturel bouillonnant, jouant avec virtuosité le jeu de la sociabilité locale, à une époque où la ville connaît un véritable âge d'or du commerce maritime. Les principaux protagonistes de cette histoire trop peu connue ne sont autres que les peintres Raoul Dufy, Georges Bfque et Emile Othon Friesz, tous trois enfants du pays, mais aussi l'intellectuel Georges Jean-Aubry, les musiciens André Caplet et Henry Woollett, ainsi que les puissants négociants et amateurs d'art des familles Senn, Marande, Dussueil ou Van der Velde. Dès lors, ce Cercle sera le lieu de convergence des tendances les plus pointues en matière de peinture, littérature et musique. Jusqu'en 1910, le Cercle de l'art moderne organise une série de concerts, rendant notamment hommage à Claude Debussy, mais aussi des conférences sur la littérature et les arts, dont certaines prononcées par Charles Morice, critique au Mercure de France, et surtout des expositions de jeunes artistes. Ces événements, auxquels les grands marchands parisiens, tels que Druet ou Vollard, prennent l'habitude d'envoyer des oeuvres, permettent d'exposer les créations récentes de talents du pays, tels Monet, Boudin ou les frères Saint-Délis, mais surtout une centaine de jeunes peintres en rupture avec l'académisme, de Matisse à Derain, en passant par Braque ou Marquet.

Livres connexes